Actualité

01-12-2015

Marchés émergents : la prochaine crise ?

Les marchés émergents ont beaucoup souffert cet été des turbulences chinoises, mais il est à craindre que ce ne soit pas fini.

Ces pays étant les principaux exportateurs de matières premières, ils souffrent particulièrement du  ralentissement prononcé de l’industrie et de l’investissement en infrastructures en Chine qui a entraîné une forte baisse des volumes et un effondrement des prix. Les perspectives pour 2016 ne s’améliorent pas, et le monde émergent sera  encore en récession l’année prochaine. Par contrecoup, les devises de ces pays ont sensiblement baissé, ce qui va accentuer leur deuxième handicap, à savoir un excès d’endettement dans les entreprises privées : celles-ci ont en effet profité de la récente période de taux très bas pour augmenter très sensiblement leur levier, et pour une bonne part cela a été réalisé en devises « fortes ». Troisième handicap, la hausse des taux qui va s’enclencher aux Etats-Unis va contribuer à renchérir à la fois et le coût du crédit et le dollar, monnaie dans laquelle beaucoup d’entreprises se sont endettées.  On risque donc d’avoir un cocktail particulièrement indigeste de baisse de PNB, faiblesses des devises et hausse du coût de la dette en devise externe qui va entraîner une multiplication des défauts, et donc fragiliser les banques. Certes, les marchés boursiers émergents ont déjà anticipé ces difficultés,  mais 2016 risque d’être une année encore plus difficile que 2015 …

< Retour