Actualité

03-07-2017

Les marchés en Juin 2017

? Juin a été marqué par le retour de la volatilité, le CAC 40 débutant à 5 319 points pour alterner séances haussières et baissières et finir à un plus bas mensuel à 5 121 points (retour sur les niveaux de la mi-avril !) sous le poids de prises de bénéfices combinés à une forte rotation sectorielle (préférence pour les valeurs dites « value » vs « croissance ») en hausse néanmoins de 5,31% depuis le début de l’année.

 

 

? Les réunions de la FED et de la BCE étaient très attendues. La Banque centrale américaine a remonté son principal taux directeur de 0,25% (4ème hausse depuis décembre 2015) relevant «un marché du travail qui a continué à se renforcer et une activité économique en hausse modérée» tout en n’écartant pas une hausse supplémentaire d’ici la fin de l’année. Signe de confiance elle souhaite en outre réduire son bilan en limitant les rachats de dette à 10 milliards mensuellement (bons du Trésor & obligations adossés à des créances immobilières) dans un premier temps pour atteindre d’ici plusieurs mois 50 milliards/mois. 

La BCE quant à elle ne fait plus fait référence à une possible baisse des taux d’intérêt si nécessaire, changement majeur dans sa communication l’expliquant par la disparition du risque de déflation, la dynamique de l’activité et la capacité de l’économie de la zone Euro à créer des emplois.

 

? Sur le « front » macro-économique, on peut observer actuellement : des données américaines solides (confiance du consommateur, baisse du taux de chômage, etc..) très positives en Europe (indices d’activité, confiance dues ménages, etc..) et stables en Chine.  De la qualité des résultats publiés dans les prochaines semaines par les entreprises américaines puis européennes pour le T2/17 dépendra vraisemblablement l’évolution des marchés actions cet été.

 

< Retour